Arbres et cour de récréation : comment favoriser une cohabitation sans danger pour les écoliers, collégiens, lycéens et leurs enseignants ?

En 2019, les médias ont relayé au moins deux affaires qui posent question sur la place des arbres dans les écoles. Partout en France, les tilleuls, platanes, chênes, cèdres et autres espèces tiennent une place importante dans les écoles, notamment pour des raisons environnementales. Mais, à la suite de ces chutes d’arbres récentes, les inquiétudes grandissent, les Maires de communes et les parents d’élèves souhaitent accroître la sécurité et diminuer les risques.

Alors, quel est le rôle de l’expert-forestier ?

L’expert a pour mission de vérifier l’état phytosanitaire de l’arbre, c’est-à-dire, son état de santé. L’arbre est un être vivant qui rencontre lui aussi des difficultés tout au long de sa vie. L’expert va estimer son état de croissance et ses possibles défaillances, autrement dit établir un diagnostic de sécurité.

Dans une école, où les enfants vivent autour de l’arbre, l’œil de l’expert est nécessaire pour se prémunir des risques de chutes, que ce soit d’une branche ou de l’arbre entier.

Mais si l’arbre a été expertisé, pourquoi est-il tombé ?

Comme dans le corps humain, l’arbre ne révèle pas toujours ses blessures profondes.

Pour l’arbre, cette faille est son système racinaire, invisible et complexe.

C’est d’ailleurs bien le système racinaire de l’arbre qui a été mis en cause dans l’école du Tarn-et-Garonne.

Comment procéder pour sécuriser les arbres dans nos écoles ?

Il est important de faire diagnostiquer régulièrement les arbres, et d’être vigilants quant aux conditions climatiques et aux changements d’environnement (comme des travaux à proximité de l’arbre).

L’expert ou le technicien de l’arbre pourra ainsi assurer un suivi précis et régulier qui va garantir du mieux possible la bonne croissance de l’arbre, une éventuelle maladie, une inclinaison anormale, une cavité suspecte, un champignon, des branches dangereuses (…).

Tout comme l’être humain, l’arbre a besoin de faire des examens réguliers pour vérifier son état de santé.

En résumé :

  • L’arbre est un atout environnemental majeur, surtout dans nos écoles ; il est notamment un rempart efficace contre les fortes chaleurs.
  • L’arbre possède un système racinaire complexe.
  • Les arbres sont sensibles aux conditions climatiques et aux changements d’environnement, comme des travaux qui peuvent impacter leur écosystème.
  • Il est indispensable de vérifier (tous les 3 ans environ dans une école) l’état phytosanitaire des arbres.