diagnostic arboricole

Vous avez un doute, une incertitude voire une crainte sur l’état de santé ou la dangerosité d’un arbre, le diagnostic arboricole réalisé par un expert permet d’analyser et de comprendre l’état général de l’arbre et de son environnement. L’expert rassemble dans son diagnostic plusieurs informations sur la morphologie, sur l’état sanitaire et mécanique, et sur les contraintes environnantes.

Le diagnostic arboricole amène à connaître la réaction de l’arbre à une contrainte et ainsi prévoir son évolution dans son environnement.

 

            Après avoir corrélé les données, l’expert va juger l’état de santé de l’arbre pour prescrire les soins adaptés. Néanmoins, l’expert possède aujourd’hui de nombreux outils pour son diagnostic arboricole, dans le but de sauvegarder au maximum les arbres. 

Photo135

Éviter les accidents du type écrasement d’un banc par la chute d’une branche

Quels sont les outils pour réaliser un diagnostic arboricole ?

 

            Dans un premier temps, l’expert va diagnostiquer l’arbre par la méthode V.T.A (Visual Tree Assessment = Évaluation visuelle de l’arbre).

 

Il commence par analyser l’environnement global de l’arbre : 

  • Où est-il situé, reçoit-il de la lumière, peut-il se développer dans cet environnement ?
  • Quelle est son histoire, a-t-il été taillé et dans quel but ?
  • Comment est-il perçu par la population, quel est son impact paysagé ?

 

            Vient ensuite une recherche plus ciblée sur l’arbre. L’expert prend les mesures dendrométriques (diamètre à 1,30 m, taille de l’arbre, hauteur du houppier…).  Puis il examine les différentes parties de l’arbre (racines, collet, tronc, charpentières, feuilles) pour collecter des indices de faiblesses comme des blessures, des champignons, ou une écorce incluse… Il peut être amené à récupérer des échantillons (terre, champignons, feuilles) pour approfondir ses recherches en laboratoire.

 

L’expert utilise plusieurs outils pour réaliser son diagnostic arboricole : 

  • Un décamètre : pour connaître le diamètre de l’arbre
  • Un Forester vertex (dendromètre électronique) : pour la hauteur de l’arbre
  • Une tarière de Pressler : pour connaître la vigueur de l’arbre
  • Une tarière à main : pour prélever un échantillon de sol
  • Un maillet : pour repérer les cavités
  • Une canne de sondage : pour mesurer la profondeur des cavités ouvertes.

 

            Pour avoir un diagnostic arboricole plus approfondi, l’expert peut recourir à deux outils afin de connaitre l’état du bois à l’intérieur de l’arbre : 

  • Le résistographe : cet appareil est muni d’un foret de 40 cm de long et de 3 mm de diamètre qui pénètre dans le bois. L’outil calcule la résistance du bois au perçage du foret. Quand la mèche pénètre du bois pourri ou une cavité, la courbe de l’appareil descend rapidement. On peut donc définir la profondeur de bois sain de l’arbre. 

 

Diagnostic arboricole

 Diagnostic arboricole : Analyse de la résistance mécanique interne du bois avec Résistographe

  • Le tomographe PicusTM sonore : cet appareil permet de faire un « scanner » de l’arbre. Des capteurs sonores sont placés autour du tronc, ils génèrent des ondes sonores et puis les captent pour évaluer leurs temps de déplacement dans le bois. Un ordinateur reçoit ces informations, les traite puis établit une image de couleur. L’expert peut donc visualiser en 3 dimensions   l’intérieur du tronc.   

  

Quels sont les principaux bénéficiaires du diagnostic arboricole ?   

  • Particuliers
  • Copropriétés
  • Parc arboré
  • Gestionnaires d’espaces verts
  • Architectes paysagistes
  • Propriétaires de cabane dans les arbres
  • Communes
  • Collectivités territoriales

Contact

Bruno MAYEUX – Expert Forestier – Spécialiste Arboricole
Expert Judiciaire près Cours d’Appel de Paris.
Membre de la C.N.I.E.F.E.B.
Directeur de Silvavenir.
Gestion, Conseil, Etudes

15, Résidence du Clos de Verrières
91370 Verrières-le-buisson

Téléphone/Fax : 01 69 30 26 45
contact@silvavenir.fr

Archives